Alors voila, ce genre de sites n’est en aucun cas une perte de temps. J’ai moi-même des filleuls à qui ça permet d’avoir un petit complément de revenus intéressant et je suis moi-même un adepte du web rémunéré depuis maintenant 5 ans. Aujourd’hui je suis également blogueur professionnel, notamment grâce à mes filleuls sur ce genre de site, donc je comprend les réactions mitigés que je peux lire ci-dessus. Le truc, c’est qu’on n’a pas tous envie de créer un blog, ni d’apprendre à bloguer, ni le temps de bloguer, d’ailleurs 99% des blogueurs ne gagneront jamais leur vie grâce à cette activité, et on n’a également pas tous les moyens d’investir.


LinkConnector is something of a mixed bag, so it’s probably best for experienced affiliates who have become disillusioned with other networks and are looking to expand. LinkConnector’s bizarre mix of high-quality products and a low-quality dashboard make it hard to truly assess its viability, but their exclusive deals with some vendors can make it a true home run for publishers working in certain niches.

Mettre votre appartement ou votre maison sur Airbnb. Si vous avez une maison ou un appartement et que vous partez en week-end ou en vacances, pourquoi pas la mettre à disposition d’autres voyageurs sur Airbnb ? C’est une méthode qui marche bien presque partout dans le monde. Ce simulateur vous dira tout de suite combien vous pouvez gagner (par exemple, plus de 1000 euros par mois sur Lyon).

Awin est un exemple de ce type de plate-forme. La société fournit une technologie qui aide à relever les défis du secteur, tels que le suivi par des tiers, le suivi de l'éclairage de données, l'attribution et la mise en service avancée. Ces types de données n'étaient pas disponibles il y a des années, mais avec les nouvelles avancées technologiques, vous pouvez identifier ce qui fonctionne, ainsi que quand et pourquoi. C’est non seulement utile pour le programme d’affiliation, mais aussi pour savoir ce qui fonctionne afin que vous puissiez appliquer ces connaissances à différents canaux de vente.


Hi, Jamie! Very good list. I needed something like this for 2018 so that I know what to target in the future blogs I create. As for now, I’m comfortable using SiteGround affiliate network and it’s pretty good actually. Their hosting service is pretty much the best considered its price. I’ve tried others but SiteGround stands out. I’ll also try new affiliate networks, something from the list you have just provided. I think Amazon is too saturated at the moment, and I need a better network. 2018 will be interesting indeed.
Education occurs most often in "real life" by becoming involved and learning the details as time progresses. Although there are several books on the topic, some so-called "how-to" or "silver bullet" books instruct readers to manipulate holes in the Google algorithm, which can quickly become out of date,[41] or suggest strategies no longer endorsed or permitted by advertisers.[42]

Share Results est une entreprise québécoise qui a été lancée en 2004. Leur réseau contient des programmes dans le domaine de l’éducation, de la mode, des agences de rencontre, etc. On dit que Share Results a un excellent service à la clientèle et que les employés sont très expérimentés dans le domaine du marketing. On dit aussi que leur technologie est simple et facile à utiliser.


Ce site comme l’autre vous propose également de tester des applications et sites web et de gagner de l’argent en ligne. Ces tests réalisés permettent d’améliorer l’expérience utilisateur des sites et/ou applications testées. Il vous rémunère en chèque cadeau d’une valeur de 50 €. Pour vous inscrire, c’est gratuit et ça se passe ici : http/etudesnealitefr/
Si vous aimez les enfants et que vous avez un bon contact avec eux, ça peut être une bonne manière d’arrondir les fins de mois. Evidemment, en général cela s’adresse plus à des jeunes filles mais je suis convaincu qu’un grand adulte pourra faire valoir son expérience. L’un des principaux avantages du baby-sitting est qu’une fois que les enfants dorment, vous pouvez vous permettre de faire autre chose: regarder la télévision, écrire un article pour votre blog, réviser pour le prochain examen…
Some merchants run their own (in-house) affiliate programs using dedicated software, while others use third-party intermediaries to track traffic or sales that are referred from affiliates. There are two different types of affiliate management methods used by merchants: standalone software or hosted services, typically called affiliate networks. Payouts to affiliates or publishers can be made by the networks on behalf of the merchant, by the network, consolidated across all merchants where the publisher has a relationship with and earned commissions or directly by the merchant itself.
Non mais Nico, j’ai rien à enseigner… On a tous quelquechose à enseigner, à partager avec d’autres, ça peut être un savoir ou une aptitude. Vraiment. Et y a forcément quelqu’un pas loin qui a besoin d’apprendre cela. Vous ne me croyez pas? Allez voir sur ce long article où je vous explique comment donner des cours particuliers, je vous promets que vous aurez envie de vous inscrire après ça (en plus, je vous ai fait une petite vidéo pour vous montrer ce qu’est Superprof).

Shopify has three different account types as well as standalone third-party products like themes and apps. Commissions are paid for sales of any of these products, including users who sign up for a 14-day free trial and then convert to a paid account. Shopify also has a wide range of blog posts, webinars, and video tutorials that can be linked to with the standard commission paid on any sales that are generated.
The implementation of affiliate marketing on the internet relies heavily on various techniques built into the design of many web-pages and websites, and the use of calls to external domains to track user actions (click tracking, Ad Sense) and to serve up content (advertising) to the user. Most of this activity adds time[citation needed] and is generally a nuisance to the casual web-surfer and is seen as visual clutter.[citation needed] Various countermeasures have evolved over time to prevent or eliminate the appearance of advertising when a web-page is rendered. Third party programs (Ad-Aware, Adblock Plus, Spybot, pop-up blockers, etc.) and particularly, the use of a comprehensive HOSTS file can effectively eliminate the visual clutter and the extra time and bandwidth needed to render many web pages. The use of specific entries in the HOSTS file to block these well-known and persistent marketing and click-tracking domains can also aid in reducing a system's exposure to malware by preventing the content of infected advertising or tracking servers to reach a user's web-browser.[citation needed]
Article très bien documenté. Tu aurais même pu faire une liste plus longue mais c’est déjà pas mal pour commencer. Comme tu précises au début de ton article, l’argent facile n’existe pas. Mais le soucis avec la plus grande partie des sites que tu as mis ils sont énergivore en temps et des fois on se demande si cela vaut le coup. C’est sûre que c’est mieux que de ne rien faire ou de rester devant la télé des heures, c’est plus rentable. Mais je pense que c’est plus pour des petits “jeunots” ou pour faire 100 à 300 euros par mois. Si certains sont plus courageux ou ont plus l’esprit d’entreprise pour le même temps je leur dirais de tenter “l’affiliation” ou de gagner de l’argent avec les réseaux sociaux. Enfin , c’est mon avis
Pour les affiliés qui n’ont aucun site internet, c’est aussi possible de réussir dans le marketing d’affiliation. Vous pouvez vous inscrire à un réseau publicitaire comme Google AdWords ou Facebook Ads. Avec ces réseaux, vous pouvez créer vos propres publicités et renvoyer les internautes sur la page d’atterrissage de votre annonceur préféré. La où il peut y avoir des risques, c’est lorsque vous payer des centaines (voir des milliers de $/€) pour ces annonces et que vous gagnez moins en vente de produits que ça vous en coute pour les annonces: un retour sur votre investissement (ROI) négatif.

Les gains sont donc variables mais peuvent rapidement monter. Pour ma part, je vous recommande de tester plein d’options différentes: promouvoir des produits divers et variés et voir lequel fonctionne le mieux, mais également passer par des plateformes d’affiliation différentes et voir celles qui paient le mieux. Les différences peuvent être énormes d’une plateforme à l’autre.
Superbe article, bravo ! On a le choix, je viens de me lancer dans l’affiliation, cette liste va me servir ! Pour l’instant, je suis en train d’apprendre à faire de l’affiliation avec le programme Liberté Financière de David Komsi (je ne sais pas si vous connaissez ) et ça me permet d’avoir mes premiers gains mensuels. Je suis motivée, l’affiliation c’est passionnant ! Je vais pouvoir diversifier mes produits grâce à cet article merci !!!
Le fonctionnement est simple: vous téléchargez votre document sur l’une des plateformes, le décrivez en quelques mots bien choisis et c’est parti! Vous toucherez quelques euros à chaque fois que quelqu’un télécharge ou achète le document sur la plateforme. Ça ne vous rendra pas riche (loin de là) mais puisque vous vouliez des idées pour faire de l’argent, je ne pouvais pas ne pas vous en parler.
Pour les affiliés qui n’ont aucun site internet, c’est aussi possible de réussir dans le marketing d’affiliation. Vous pouvez vous inscrire à un réseau publicitaire comme Google AdWords ou Facebook Ads. Avec ces réseaux, vous pouvez créer vos propres publicités et renvoyer les internautes sur la page d’atterrissage de votre annonceur préféré. La où il peut y avoir des risques, c’est lorsque vous payer des centaines (voir des milliers de $/€) pour ces annonces et que vous gagnez moins en vente de produits que ça vous en coute pour les annonces: un retour sur votre investissement (ROI) négatif.
Pour les nouveaux affiliés qui désirent s’aventurer, vous verrez que pour certains programmes de différents réseaux, vous devrez vous inscrire et attendre une confirmation d’admission au programme avant de commencer. J’imagine qu’on vérifie les informations personnelles soumises et le site internet de l’éditeur pour s’assurer de recruter les bons affiliés.
It’s free to join the SellHealth affiliate program, though you do have to apply and be accepted before you can start promoting their products.  Once you’re accepted, you’ll have access to a number of tools, graphics, banners and more that you can use to promote SellHealth products.  The sales are actually made at company-owned Websites, which look professional and handle all of the selling. Commissions vary, but the base rate is 30% of all sales and upsells, and SellHealth says you can earn up to $350 per sale.
Choisissez une niche, produit de best-seller qui fait appel à la majorité de vos lecteurs. Idéalement, il devrait être un produit que vous utilisez activement, ou avoir une bonne compréhension de la façon d'utiliser. Si vous n'êtes pas sûr de quel outil choisir parmi une liste de concurrents sur le marché, consultez les notes sur les sites d'examen pour voir comment les utilisateurs réels se sentent à ce sujet.
SkimLinks is probably best for bloggers who want to write content around the affiliate link rather than add affiliate links to existing products. SkimLinks offers a lot of tools to compare commission rates and offers in order to customize your content to optimize your income. Once nice aspect of SkimLinks is that it offers lots of products for non-US creators, including popular UK brands like John Lewis and Tesco.
Affiliates discussed the issues in Internet forums and began to organize their efforts. They believed that the best way to address the problem was to discourage merchants from advertising via adware. Merchants that were either indifferent to or supportive of adware were exposed by affiliates, thus damaging those merchants' reputations and tarnishing their affiliate marketing efforts. Many affiliates either terminated the use of such merchants or switched to a competitor's affiliate program. Eventually, affiliate networks were also forced by merchants and affiliates to take a stand and ban certain adware publishers from their network. The result was Code of Conduct by Commission Junction/beFree and Performics,[35] LinkShare's Anti-Predatory Advertising Addendum,[36] and ShareASale's complete ban of software applications as a medium for affiliates to promote advertiser offers.[37] Regardless of the progress made, adware continues to be an issue, as demonstrated by the class action lawsuit against ValueClick and its daughter company Commission Junction filed on April 20, 2007.[38]
Si vous êtes curieux de nature et adorez télécharger de nouvelles applications pour votre smartphone, voici un site qui va vous ravir. AppliPrivée vous propose de tester des applications sur votre smartphone ou sur votre tablette et de donner votre avis. En échange, vous êtes (modestement) rémunérés et vous découvrez des apps que vous n’auriez probablement jamais essayé par vous-même.
As Target is the second-largest general retailer in the United States, their affiliate program is primarily for American bloggers or publishers who can route visitors to relevant products. Overall, the program works much like Amazon’s does in that publishers (bloggers) get a small commission on sales, but Target’s gigantic product base (over one million items) and high brand recognition make their affiliate program a great option for influencers.
The phrase, "Affiliates are an extended sales force for your business", which is often used to explain affiliate marketing, is not completely accurate. The primary difference between the two is that affiliate marketers provide little if any influence on a possible prospect in the conversion process once that prospect is directed to the advertiser's website. The sales team of the advertiser, however, does have the control and influence up to the point where the prospect either a) signs the contract, or b) completes the purchase.
The only difference with the offline middleman and affiliate business program is that the online affiliate does not need to get hold of the actual product to earn revenue. He doesn’t need to shell out money to buy the product that he has to sell. All he has to do is create a site that markets the products of the producer. Every time he makes a sale, the producer will take over to send the actual products, receive payments and extend customer support, when necessary. A special web-based script records this process and thus the affiliate is paid for every successful sale he makes.
×