Canadian Sponsors est une entreprise canadienne qui a été fondée en 2005. Canadian Sponsors est un réseau d’affiliation en marketing pour les Canadiens. Il a une centaine de programmes disponibles pour les éditeurs qui veulent en faire la promotion. Pour les annonceurs, Canadian Sponsors offre aussi un service d’organisation de campagnes publicitaires spécialisées.
Share Results est une entreprise québécoise qui a été lancée en 2004. Leur réseau contient des programmes dans le domaine de l’éducation, de la mode, des agences de rencontre, etc. On dit que Share Results a un excellent service à la clientèle et que les employés sont très expérimentés dans le domaine du marketing. On dit aussi que leur technologie est simple et facile à utiliser.

Vous avez travaillé dur pour remplir votre blog avec un contenu unique et inspirant, en choisissant soigneusement les sujets et polir les phrases. Maintenant c'est votre moment de gloire - et vous avez obtenu des centaines voire des milliers de commentaires, d'actions et de retweets! Si vous êtes à ce point et que vous n'avez pas commencé à monétiser votre blog avec les meilleurs programmes d'affiliés, alors il est grand temps de sauter dans le monde du marketing d'affiliation.

Si vous souhaitez adapter rapidement votre programme, vous devez vous associer à des acteurs qui cherchent à établir des clients fidèles. Ebates est l'un des principaux acteurs du secteur de la fidélisation fonctionnant sur la base des performances. La marque élargit activement ses marchés et ses catégories au-delà de la vente au détail afin d'inclure les voyages, les repas et le covoiturage pour des remises en argent.


While these models have diminished in mature e-commerce and online advertising markets they are still prevalent in some more nascent industries. China is one example where Affiliate Marketing does not overtly resemble the same model in the West. With many affiliates being paid a flat "Cost Per Day" with some networks offering Cost Per Click or CPM.
Gaddin, Mailorama, Moolineo et Qassa sont des sites de mails rémunérés, d’offres sponsorisées et de cashback. On peut espérer en tirer entre 15 et 30 euros gratuitement par mois, sans parle de l’argent que ça peut nous permettre d’économiser. Ils peuvent même nous permettre de mieux rentabiliser notre temps que beaucoup d’emplois à plein temps, pour s’en rendre compte il faut s’habituer à ces sites, puis s’armer d’un chronomètre et calculer le rapport temps investi/gains, ensuite on calcul ce que ça pourrait nous donner sur une heure, et bien souvent les résultats sont bons si on est rapide à effectuer certaines tâches (lectures de mails, inscriptions rémunérées, OfferWalls, visites de sites, etc…). Certes les gains potentiels restent limités, mais ce n’est en aucun cas une perte de temps, ça permet d’aider des personnes à gagner un peu d’argent en plus et gratuitement, pas un salaire certes.
@Sylvain : Personnellement, j’ai un peu d’expérience avec Commission Junction et Clickbank (des réseaux américains) et on ne m’a jamais refusé parce que mon site internet était francophone. Si tu tiens à vendre des produits d’entreprises francophones, tu peux visiter les plateformes française (1TPE, Effiliation, NetAffiliation, Public-Idées) de la liste ci-dessus. Sur quelques plateformes anglophones, c’est aussi possible de trouver des programmes/produits francophones.
Les programmes d'affiliation sont également appelés programmes associés et il s'agit d'un accord entre un annonceur et un éditeur. Par exemple, si j'ai créé un logiciel et quand on fait   la promotion et la vente de ce logiciel  via mon blog,  je peux également générer des revenus supplémentaires en invitant mes lecteurs de mon  blog à le promouvoir en échange d'une commission.

In April 2008 the State of New York inserted an item in the state budget asserting sales tax jurisdiction over Amazon.com sales to residents of New York, based on the existence of affiliate links from New York–based websites to Amazon.[45] The state asserts that even one such affiliate constitutes Amazon having a business presence in the state, and is sufficient to allow New York to tax all Amazon sales to state residents. Amazon challenged the amendment and lost at the trial level in January 2009. The case is currently making its way through the New York appeals courts.
Betfair Affiliates is the affiliate marketing program for the well known Betfair betting website. Betfair’s primary market is sports betting. It’s actually a betting exchange, so it allows gamblers to place lay bets too – in other words, bets that bank on the opposite outcome. Betfair also offers in-play betting that allows users to lock in profits before the match ends. They also have great offers for the new customers to Betfair Casino.

I would personally agree with linkshare.com as a great affiliate marketing platform to join as a publisher. Here’s why. Back in 2005 when I knew nothing about affiliate marketing and was using blogger.com as a free blogging platform without any experience whatsoever and joining Walmart.com as my first official affiliate program, I was able to insert Walmart affiliate in its in my blogger blog and earn a $72 commission. I was onto affiliate marketing for life from there.
I’d stick with Amazon if I were you. All of my Amazon sites only have Amazon affiliate links. If you use Google Adsense display ads on your site, you’re literally taking people away from your site for the sake of just a few cents with these type of ads. If you direct them just to Amazon, then you have a greater chance of earning more money from that click.
Citizenside est pas mal aussi, il peut nous permettre de gagner énormement d’argent si on a de la chance pour choper des bons scoop (infos, photos, vidéos…) où que l’on est bon dans le domaine. De plus il nous facilite la tâche car Citizenside nous envoi un mail lorsqu’il y’a un évènement intéressant dans notre ville, il nous mâche le travail en quelque sorte.
RevenueWire est une entreprise canadienne qui a vu le jour en 2007. RevenueWire semble être une excellente plateforme d’affiliation pour les éditeurs qui veulent promouvoir des logiciels. RevenueWire a de très bonnes critiques sur internet (souvent 4 sur 5). Puisque la plupart des produits des annonceurs de RevenueWire sont virtuels (logiciels), les coûts de production sont inexistants, donc les marges de profits sont élevées pour les annonceurs. Donc, les éditeurs pourront en bénéficier en gagnant jusqu’à 75 % de commission sur les produits vendus. Voici quelques-uns des produits trouvés sur RevenueWire: Spyware Doctor, Registry Mechanic, Outlook PST Repair, AdAware Plus, etc..
Affili.net est un réseau d’affiliation qui a été fondé en 1997. Ce réseau a été créé principalement pour le marché européen et le site internet est traduit en sept langues. Plus de 1500 programmes différents composent le réseau d’Affili.net. Comme la majorité des réseaux d’affiliation, Affili.net permet de suivre la performance de ses programmes en temps réel. Dans la liste des plus grands annonceurs figurent Ebay, Citibank, Whiskas, Expedia et bien d’autres.
Since the emergence of affiliate marketing, there has been little control over affiliate activity. Unscrupulous affiliates have used spam, false advertising, forced clicks (to get tracking cookies set on users' computers), adware, and other methods to drive traffic to their sponsors. Although many affiliate programs have terms of service that contain rules against spam, this marketing method has historically proven to attract abuse from spammers.

Avant même qu’internet soit accessible au grand public, qui étaient les marketeurs affiliés? Existaient-ils? Avant l’arrivée du Web, les marketeurs affiliés étaient appelés vendeurs et ces derniers étaient membres des réseaux marketing multiniveaux (MLM – Multi Level Marketing). À l’époque où tout le monde était intéressé par l’idée d’un aspirateur et des produits nettoyants révolutionnaires dans son foyer, les réseaux mercatique étaient très actifs. Ces réseaux étaient formés de vendeurs qui étaient payés à la commission pour les produits qu’ils vendaient. Un vendeur pouvait aussi être récompensé lorsqu’il recrutait de nouveaux vendeurs et que ceux-ci établissaient des ventes du produit ou service en question. Généralement, c’était l’entreprise qui produisait le bien ou le service qui employait les vendeurs.
×