Some merchants run their own (in-house) affiliate programs using dedicated software, while others use third-party intermediaries to track traffic or sales that are referred from affiliates. There are two different types of affiliate management methods used by merchants: standalone software or hosted services, typically called affiliate networks. Payouts to affiliates or publishers can be made by the networks on behalf of the merchant, by the network, consolidated across all merchants where the publisher has a relationship with and earned commissions or directly by the merchant itself.
JVZoo was founded in 2011 and has since rocketed to near the top as one of the most popular affiliate programs out there. JVZoo is unusual in that there are no upfront costs for either publishers or merchants (advertisers). JVZoo’s income is exclusively from charging fees (to both the merchant and the affiliate) after a sale has been made. It is also unusual in that it pays commissions “instantly” via PayPal rather than once a week/fortnight/month like other affiliate programs.
LinkConnector imposes a very rigorous and lengthy screening process, so you’ll need to prove that you have a high-quality website and established audience before being accepted. Despite its somewhat schizophrenic approach, LinkConnector does have some very happy long-term affiliates. And their “naked links” allow for direct connection to the merchant website without having to be rerouted via LinkConnector, which will give your website an SEO boost.
VigLink is an intermediary platform, so it can serve as a backdoor for affiliates who have previously been banned/suspended from working with other affiliate programs like Amazon. And while you can choose specific merchants or offers, VigLink can be set up to work automatically by scanning your published content and dynamically generating affiliate links, making it a great choice for established content producers who are looking for a simpler way to generate revenue via an affiliate program.
Gaddin, Mailorama, Moolineo et Qassa sont des sites de mails rémunérés, d’offres sponsorisées et de cashback. On peut espérer en tirer entre 15 et 30 euros gratuitement par mois, sans parle de l’argent que ça peut nous permettre d’économiser. Ils peuvent même nous permettre de mieux rentabiliser notre temps que beaucoup d’emplois à plein temps, pour s’en rendre compte il faut s’habituer à ces sites, puis s’armer d’un chronomètre et calculer le rapport temps investi/gains, ensuite on calcul ce que ça pourrait nous donner sur une heure, et bien souvent les résultats sont bons si on est rapide à effectuer certaines tâches (lectures de mails, inscriptions rémunérées, OfferWalls, visites de sites, etc…). Certes les gains potentiels restent limités, mais ce n’est en aucun cas une perte de temps, ça permet d’aider des personnes à gagner un peu d’argent en plus et gratuitement, pas un salaire certes.
Commission Junction est un important réseau de marketing d’affiliation fondé en Californie, en 1998. Lexmark, Reebok, Best Western, Godaddy, Adobe et Expedia font tous partie de la longue liste des annonceurs de Commission Junction. Commission Junction est assurément un bon endroit pour commencer en tant qu’affilié. Vous pouvez choisir parmi des milliers de produits d’annonceurs populaires. Cependant, si vous avez qu’un ebook à vendre, Commission Junction n’est probablement pas le bon endroit pour devenir annonceur.
Comme l’on vient de voir il est tout à fait possible de gagner de l’argent en ligne tout en évitant les arnaques. Les sites sélectionnés sont réputés pour leur sérieux et payent réellement. Attention néanmoins aux seuils de paiement, il vaut mieux privilégier les seuils de paiement bas pour encaisser rapidement les sommes. Comme l’on dit les petits ruisseaux font les grandes rivières: Les petites sommes accumulées rapidement d’un clic vont se cumuler et vous verrez que à la fin du mois la somme sera déjà plus encourageante. N’hésitez pas à en tester plusieurs et à faire des retours dans les commentaires ci-dessous, cela peut être un bon moyen de faire partager les bons plans aux autres. Avez-vous d’autres sites du même genre que vous avez déjà testé?
PeerFly only has a limited number of products at the moment, but they have tremendous momentum and are growing by leaps and bounds. Their payout rates aren’t spectacular, but everything is upfront and transparent, and affiliate satisfaction is very high. PeerFly is perfect for authentic marketers who want to offer high-quality products to their visitors as opposed to “get rich quick” schemes and opaque offers.
Merci les gars! J’espère que cette liste sera utile. Je vais être honnête avec vous, je n’avais aucune idée dans quoi je m’embarquais avant d’écrire ce billet. J’ai réalisé qu’il y avait beaauuuuuucoup plus de plateformes d’affiliation que je ne le croyais. Le marketing d’affiliation est répandu plus qu’on le croit (et c’est très bien). J’ai fait mon possible pour ne pas oublier les réseaux les plus populaires.
As Target is the second-largest general retailer in the United States, their affiliate program is primarily for American bloggers or publishers who can route visitors to relevant products. Overall, the program works much like Amazon’s does in that publishers (bloggers) get a small commission on sales, but Target’s gigantic product base (over one million items) and high brand recognition make their affiliate program a great option for influencers.
Si vous aimez faire du tricot, de la poterie ou des t-shirts personnalisés, pourquoi ne pas en profiter pour allier l’utile à l’agréable. Sur le Web, de nombreux sites aident à vendre ses créations au monde entier. Qu’il s’agisse de vos peintures, des écharpes que vous avez tricotées ou bien de bijoux que vous avez confectionnés vous-même, il n’y a aucune limite.

Oui, vous avez bien lu. Certaines personnes n’ont pas hésité à se faire tatouer le logo d’une marque sur leur corps. Oui oui, même sur le pénis, ce qui a permis à un Allemand de gagner une voiture. Elles ont évidemment reçu beaucoup d’argent, mais avec une contrepartie majeure: porter toute sa vie le nom d’une marque, ce qui peut poser problème lorsque la marque en question fait faillite (c’est arrivé plus souvent que vous ne le croyiez).


Aujourd’hui, les biens les plus vendus à l’aide des plateformes d’affiliations sont les produits électroniques (logiciels, livrels, etc) et les livres, mais je crois que dans le futur, nous verrons de plus en plus de publicités pour des produits physiques (exemple: un vélo, un ordinateur, des outils, etc). Je dirais même que les lecteurs d’un blogue sur la course à pied auraient un avantage à être exposé à des pubs de chaussures et de vêtements sport, plutôt qu’à une annonce du ebook : “Comment faire de l’argent sur internet”.
×